Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 08:46

Vous, je ne sais pas, mais les mathématiques et moi "cela fait deux"  (... au moins).
L'amour aussi c'est à 2 (et je ne rajoute pas "au moins"  ). Et c'est justement là mon problème !

J'ai toujours été intrigué par les sites exprimant les  statistiques comparatives concernant le nombre de partenaires amoureux pour  les femmes et les hommes, les seconds  en déclarant en moyenne beaucoup plus que les filles.

En voici quelques-uns

...."Les femmes ont exprimé une augmentation du nombre de leurs partenaires dans leur existence, 4,4 en moyenne.
Ce chiffre était de 1,8 dans les années 1970 et de 3,3 dans la dernière enquête de 1992.
Il n'y a pas eut d'évolution chez les hommes par rapport à l'enquête de 1970 soit 11,6 %(sic).

source

Les femmes déclarent plus de partenaires qu'autrefois :

  • en moyenne 4,4 en 2006
  • 3,3 en 1992.
  • C'était 1,8 en 1970

    Mais la différence femmes/hommes est encore très marquée:
  • les hommes déclarent en moyenne avoir eu 11,6 partenaires, un chiffre stable depuis 1970.
  • Seules 10,9% des femmes déclarent avoir eu au moins 10 partenaires sexuels au cours de leur vie, contre 35,4% des hommes.
  • 47,3% d'entre elles disent avoir eu au moins 2 partenaires, contre 70,7% des hommes.
    source


    NB :La consultation de l'ouvrage  dont ces chiffres sont issus permettrait sans doute de répondre aux remarques qui vont suivre ci-dessous et j'y renvoie le lecteur "sérieux" ; je demande pardon à Henri Leridon si, par ignorance, je donne l'impression de le critiquer abusivement  ; quelques pistes ici  ou ...

    Ces statistiques présentent apparemment un premier défaut d'échantillonnage : on ne sait pas quel est l'âge des  12 000(?) "sondés"; pour être statistiquement vrai il faudrait  ne poser à chacun(e) la question qu'au dernier jour de leur vie ... pour être sûr d'avoir été exhaustif sur leur vie amoureuse !

    Mais surtout elle ne peuvent pas être vraies ; en effet dans un groupe théorique de 100 hommes et 100 femmes, si un homme a une relation hétérosexuelle, cela compte "1" pour lui et "1" pour une femme "en face"  ; et ainsi de suite et donc la moyenne est mathématiquement égale, même si elle n'est pas identique : par exemple tous les hommes peuvent avoir eu des relations sexuelles, certaines femmes une seule, d'autres aucune et des professionnelles (prostituées) des dizaines...mais la moyenne reste forcément la même ...

    Quelle conclusion peut-on tirer de ces sondages en ce qui concerne le déséquilibre entre les deux sexes (ce qui est différent des évolutions dans le temps, qui  elles, ne sont pas sans intérêt)?
     ===> C'est que les hommes sont des vantards et/ou les femmes des modestes "honteuses" ou oublieuses???

    Probablement que la légère différence des pyramides des âges et des sexes en France, où les femmes "sexuellement actives" sont plus nombreuses que les hommes, explique pour une petit partie que ces derniers - un peu moins nombreux -  "connaissent" en moyenne plus de femmes que le contraire ; élément amplifié par l'espérance de vie d'une durée supérieure de presque sept ans au bénéfice des femmes.

    ...."Ratio hommes/femmes : En 2005, la France comptait 31 385 000 femmes pour 29 659 000 hommes, soit 51,4 % de femmes pour 48,6 % d'hommes...."

      source  ici  ou

Une grand partie du problème vient qu'on ne connaît pas l'âge des sondés et que leur vie sexuelle n'étant pas forcément  terminée ou limitée au dernier partenaire, les chiffres avancés restent  discutables....


Une autre hypothèse pour expliquer la différence, tient peut-être aussi à l'âge du premier rapport sexuel; même si l'écart a fortement diminué entre les deux sexes (
voir ici ) cela explique également que les hommes, ayant leur première relation plus tard, ils soient  globalement moins nombreux que le filles - à une période donnée ou à un instant "t" comme on dit  -  à avoir eu une relation et que cela fasse augmenter la moyenne individuelle  les concernant  ; on ignore de la même façon si les adultes n'ayant jamais eu de relation sont inclus ou non dans l'établissement du nombre de partenaires donnés par les "statistiques" en la matière ...

Bref tout ceci est fort insatisfaisant et je préfère une statistique canadienne 
cliquer pour lire  qui comptabilise, ce qui a un sens, le nombre de partenaires "dans 'année"... mais c'est une autre histoire !

L' (apparente?) anomalie statistique que je croyais immodestement être le seul à avoir remarqué est discuté au moins dans ce
forum . Une des interprétations serait aussi que le sondage "politiquement correct" n'exclurait pas les relations homosexuelles plus fréquentes(?) et avec plus de partenaires (?) chez les hommes.

Pour celles et ceux qui veulent approfondir les risques de manipulations avec les statistiques, cet excellente porte d'entrée 
"Pénombre"
voir aussi ici
Exceptionnellement,  pas d'image pour illustrer mes écrits  ...et des excuses pour les articles précédents : je viens seulement de comprendre comment insérer un "texte/lien clicable" au lieu du terme "link"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Celek
  • Celek
  • : ma vie, mon oeuvre,mes coups de G...
  • Contact

Texte Libre

Pour me suivre au quotidien

sur TWITTER Twitter-29A.png

Recherche