Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 12:50

... N'en déplaise aux colleurs d'étiquettes simplificatrices.

Bien sûr "j'ai mes idées" comme on dit, mais je n'ai jamais adhéré à un parti, ni milité.

Je peux avoir de la sympathie pour des personnalités très éloignées et je revendique le droit d'avoir des relations avec des gens différents, même s'ils ne s'aiment pas forcément entre eux, voire ne se supportent pas.

 

Par nature et déformation professionnelle, je cherche plutôt le juste milieu, loin des préjugés et solutions toutes faites. Je peux parler et échanger avec presque tout le monde, en tentant d'oublier mes propres aprioris, car l'expérience m'a appris que la vérité n'est jamais aussi simpliste que ceux qui croient la détenir.

 

Le Pen a dit " je préfère ma fille à mes amis, mes amis à mes voisins, mes voisins à mes compatriotes, mes compatriotes aux Européens."; il nous a bien fait rire quand on a vu les hostilités avec ses proches mégrétistes, ou sa fille.

Alors quand je vois comment certains de mes amis de l'autre bord politique se détestent sur les réseaux sociaux ou dans les médias, je ne m'étonne plus des guerres fratricides inter religieuses ou entre courants du même parti.

Passer plus de temps à critiquer ses proches que ses opposants éloignés, en les traitant comme des ennemis est à désespérer.

 

Ceux qui agissent auront toujours plus mon admiration que ceux qui dénigrent sans rien faire: c'est tellement plus facile.

J'ai plutôt tendance à prendre le parti de ceux qui sont dans l'action et se frottent à la dure réalité, qu'à crier avec ceux qui exercent leur droit légitime de critique, seraient-ils majoritaires

La pseudo démocratie populiste des sondages d'opinion n'aurait jamais permis l'abrogation de la peine de mort, le droit à l'IVG ou le mariage homosexuel.

 

La recherche du compromis  de l'efficacité , ce n'est pas la compromission et si le parquetier que j'étais, reste, comme par réflexe, soumis au devoir de réserve, il ne faut pas oublier que l'avocat général est le défenseur de l'intérêt général.

La victime, le plus faible physiquement, mentalement ou financièrement, le minoritaire, l'exploité, le critiqué, le mis en cause ont ma sympathie et je n'aime pas crier avec les loups.

Si celles et ceux qui préfèrent dire ou faire du mal pouvaient utiliser autant d'énergie de façon positive en agissant par amour plutôt que par haine notre société irait un peu mieux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
celek

Présentation

  • : Celek
  • Celek
  • : ma vie, mon oeuvre,mes coups de G...
  • Contact

Texte Libre

Pour me suivre au quotidien

sur TWITTER Twitter-29A.png

Recherche