Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:27

          Le même titre, au singulier, serait racoleur et trompeur ; je ne vais pas parler de nudité, mais de nous, êtres vivants poilus.

Dans le règne animal, nous faisons parti des mammifères, les hommes-masculins oubliant qu'ils sont d'ailleurs équipés potentiellement pour.

La majorité des mammifères sont porteurs de poils, c'est comme ça, que nous le voulions ou pas ; parmi les rares exceptions, pour faire savant, la baleine.

De la tête au pied, notre pelage - en général trop clairsemé pour qu'on parle de fourrure ou de toison - est une préoccupation importante, parfois quotidienne et de nature très différente.

Commençons par le sommet: notre chevelure

Du noir au blanc, en passant par le blond, le roux et le châtaîn, lisse, bouclé, frisé ou crépu, long, court, clairsemé ou abondant, le cheveu est sans conteste notre poil préféré.

Les femmes en font un élément de leur séduction esthétique, tellement sexy que certaines religions imposent de les cacher; il est plus rapide à pousser et vivace chez la femme que chez l'homme.(cf lien ci-dessous)

Le cheveu protège  (comme peut-être les poils pubiens pour la reproduction?) une zone vitale (le cerveau) contre le froid, le soleil, les coups et coupures.

Les homme y tiennent aussi beaucoup et les chauves utilisent toutes sortes d'artifices pour remédier à leur état et arborer une  tignasse crinière léonine.

C'est un symbole éternel et varié : de Samson et Dalila,  aux femmes tondues de la Libération..

 

Pour protéger nos yeux, deux rangées de poils, sourcils et cils : ceux-là on les garde aussi, sourcils soigneusement délimités chez la femme, cils allongés et renforcés, ce poil là a de la valeur!

 

C'est ensuite que la guerre commence sérieusement : un soupçon de rouflaquette ou de moustache sur la lèvre supérieure et le combat débute pour les femmes : ce poil  étant considéré comme masculin, le moindre duvet trop visible doit être éradiqué, arraché à la pince, décoloré à l'eau oxygnée ou définitivement estourbi par les moyens scientifiques modernes; L'homme vieillissant voit se développer - excessivement à son goût - ses sourcils et les poils qui protègent nos orifices nasaux et auriculaires.

 

Pour l'homme, "pattes", moustache et barbe sont aussi des poils à entretenir ou à supprimer quotidiennement : se raser est aussi contraignant que les épilations féminines.

 

En effet, que ce soit "le maillot", les aisselles, les bras, les jambes, l'épilation reste malgré des résistances minoritaires un exercice régulier pour beaucoup de femmes et quelques hommes.

Les poils pubiens, encore toute une histoire avec ses modes, ses coutumes, ses pratiques...

Les "pour" les épilations, les contres, les diktats de la mode, un sujet inépuisable de débat...

Indésirables pour les un(e)s ou selon les endroits (du corps ou du globe terrestre), signe de virilité ou atout capillaire, le poil nous occupe donc dans la vie beaucoup plus qu'on y pense!

Et pour aller plus loin, rester "de bon poil" et vous instruire comme moi, regardez les liens ci-dessous, souvent distrayants; Les tenants minoritaires de la défense du poil s'y expriment, pour lutter contre les pressions anti-féministes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Celek
  • Celek
  • : ma vie, mon oeuvre,mes coups de G...
  • Contact

Texte Libre

Pour me suivre au quotidien

sur TWITTER Twitter-29A.png

Recherche