Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 10:40

          Depuis Orléans, elle court elle court la rumeur, germant toujours sur du fumier et renaissant partout comme les têtes de l'hydre.

Pour ceux qui n'ont pas suivi l'actualité, un bon résumé ici

Pour ce qui concerne le Mans, il s'agit d'une rechute, d'une récidive même, puisque selon la presse des rappels à la loi on déjà été réalisés il y a quelques années.

On n'oublie que nous sommes tous responsables de sa contagion ; même les media qui dénoncent, la font implicitement circuler. Le vrai coupable d'une rumeur, ce n'est pas celui qui lance le "il paraît que" (genre "pas de fumée sans feu") mais celui qui s'en fait écho, "mine de rien" .

Et plus le complice diffuse insidieusement, répand publiquement, reprend à son compte, commente, ajoute, plus il l'amplifie et s'en rend coupable.

 

Juridiquement les réponses théoriques existent - plainte avec constitution de partie civile pour diffamation - mais les parquets sont souvent passifs peu actifs, les risques procéduraux (prescription) nombreux et les réponses judiciaires tardives et peu sévères.

 

Avec les moyens nouveaux et rapides de communication (internet) il faut souhaiter une réforme de la législation pour protéger plus vite et mieux le diffamé. 

 

Quand, comme en l'espèce, la rumeur met en cause des groupes (à Orléans les commerçants juifs), ici les employés municipaux et les personnels des transports en commun, 

qu'au surplus les villes concernées sont nombreuses,

il peut sembler opportun que le ministère de la justice coordonne les poursuites. C'est toute l'utilité des circulaires de politique pénale, instructions générales données conformément à l'article 30 du C.Pr.Pén.

Des réponses judiciaires fortes et rapide - on l'a vu récemment -  peuvent être employées pour couper au plus vite la (mauvaise)  herbe sous le pied, quand des atteintes graves à notre pacte démocratique sont commises : le racisme sous-jacent des rumeurs en est une... et un délit autonome

Un jour, peut-être, les actions de groupe permettront également de lutter collectivement contre les rumeurs.

A une époque de crise économique qui rappelle les montées des nationalismes dans l'Europe dans les années trente, il faut agir vite et fort, sans attendre.

l'Histoire ne nous permettra pas de dire qu'on ignorait les risques de la passivité, il suffit de relire l'avertissement du pasteur Niemöller

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Celek
  • Celek
  • : ma vie, mon oeuvre,mes coups de G...
  • Contact

Texte Libre

Pour me suivre au quotidien

sur TWITTER Twitter-29A.png

Recherche